Actualité > Economie
  
Cacao : Le cours bondit de 14% en deux jours, craintes sur l`offre ivoirienne
 
Les cours du cacao ont bondi de 14% sur les deux premiers jours de la semaine, dans un marché inquiet d`une chute des volumes de cacao arrivant dans les ports de Côte d`Ivoire, premier exportateur mondial, et de l`impact de vents secs sur les récoltes du pays.

Sur le marché Liffe de Londres, la tonne de cacao pour livraison en mars valait 1.526 livres mardi vers 16H00 GMT, contre 1.335 livres vendredi dernier en clôture.

Sur le marché NYBoT-ICE américain, le cours du cacao pour la même échéance ressortait à 2.316 dollars la tonne contre 2.020 dollars vendredi soir.

"Les prix sont dopés par la récente chute du volume de cacao arrivant dans les ports ivoiriens", qui témoigne d`un ralentissement sensible de la production du pays, a expliqué Sudakshina Unnikrishnan, analyste de Barclays Capital.

La Côte d`Ivoire représente un tiers de l`offre mondiale de fèves brune.

Seules 35.000 tonnes de fèves sont arrivées entre le 1er et le 8 janvier dans les ports de Côte d`Ivoire, contre plus de 82.000 tonnes durant la même période en 2010, selon des estimations rapportées par la revue spécialisée Public Ledger.

Depuis le début de la saison en octobre, le volume total de cacao parvenu aux ports est en recul de 3,5% par rapport à la même période un an plus tôt.

En effet, "les conséquences de l`harmattan et de la sécheresse" pèsent sur les récoltes, a expliqué Mme Unnikrishnan.

L`harmattan est un vent sec et chargé de sable, soufflant du Sahara vers le golfe de Guinée, un phénomène météorologique susceptible d`affecter les plantations de cacao en entravant le développement des fèves.

De fait, "en raison du manque de pluies et des vents denses depuis novembre, les cultivateurs en Côte d`Ivoire s`attendent à ne pas pouvoir reproduire la récolte record enregistrée en 2010-2011", a abondé The Public Ledger.

Le marché avait peiné en 2011 à absorber le fort afflux de fèves ivoiriennes, ce qui avait provoqué une dégringolade de 50% des prix du cacao entre mars et décembre.

Le début de l`année 2012 pouvait donc inciter les investisseurs à réaliser quelques achats à bon compte, accélérant le net rebond des cours, d`autant que "les derniers chiffres des concassages en Europe (baromètre de la demande) sont attendus vendredi", a relevé Mme Unnikrishnan.

Selon l`Association européenne du cacao (ECA) - une fédération réunissant les professionnels de la filière - le volume de cacao concassé avait bondi de 14% sur un an au troisième trimestre 2011, et les experts s`attendent à ce que les chiffres pour les trois derniers mois confirment la solidité de la consommation européenne.


» Retrouvez tous les articles de AFP
Recommander l'article
 
 
 
+ d'articles
Les offres partenaires
Nos statistiques aujourd'hui
226 407 candidats inscrits
34 650 Cv renseignés
16 719 recruteurs actifs
370 offres d'emploi actives
0 formations actives
A lire dans l'actualité
CANDIDATS - LISTE PREMIUM
J'aime Atoo.ci !
Rejoins-nous:
— Sur Facebook
— Sur Google+
— Sur Tweeter
— Sur LinkedIn